Tag Archives: lecture

Lecture pour enfants ?

2 Fév

Cet article des vendredis intellos m’a interpellée, car j’ai eu récemment des difficultés à lire des histoires à mon Zozio.

Après sa naissance, j’avais vite été contactée par un éditeur de livres pour enfants, qui me proposait un abonnement sans engagement, et en cadeau de bienvenue une mini-étagère pour ranger les premiers livres reçus… Je n’aimais pas trop le principe (« on vous envoie tous les mois un bouquin, s’il ne vous plaît pas vous nous le retournez… à vos frais » : pas tout à fait de la vente forcée, mais les frais de réexpédition étant à peu près aussi élevés que le prix du bouquin…), mais je m’étais dit que ce serait quand même chouette d’avoir des livres pour mon petit, et puis une étagère ça sert toujours. Bon en fait d’étagère, 3 bouts de plastique qui s’assemblaient mal et n’ont donc jamais servi. Appelez-moi « pigeon ».

Les livres piochent dans l’univers Disney, j’ai donc retrouvé avec émotion certains héros de mon enfance, et en ai découvert d’autres. J’avais lu les livres à réception, mais Zozio étant à l’époque trop petit pour s’y intéresser, je les avais quelque peu oubliés. Depuis quelques temps, il est très demandeur d’histoires, et nous avons constitué un stock non négligeable d’aventures de Petit Ours Brun et de Bébé Koala. Ces deux séries ont bien quelques défauts mais me plaisent dans l’ensemble, et surtout, Zozio les adore. Mais très récemment, il a sorti de ses étagères (de vraies étagères) les livres Disney. Et là, je me suis trouvée bien embêtée.

  • une histoire de Winnie l’Ourson, un peu longue, mais accessible, rien à redire
  • une histoire de la Fée Clochette, relativement simple aussi, avec un personnage un peu méchant mais pas trop, ça va aussi
  • Alice au Pays des Merveilles : lu une seule fois (et encore, pas entièrement)
  • Toy Story 3 : là il y a des méchants franchement méchants, d’ailleurs Zozio commente les images par un « il est fâché lui », et le concept de jouets maltraités par les tout-petits est difficilement compréhensible pour un tout-petit
  • Wall-E : l’histoire d’un petit robot qui travaille depuis 7 siècles à nettoyer la Terre saccagée par les humains, qui l’ont désertée… il y a de très jolies choses dedans, mais comment expliquer à un enfant de 3 ans l’idée de planète-décharge, vue dans l’avenir ??? Et puis Eve qui est un « robot-fille », identifiée comme telle au premier coup d’œil par Wall-E, c’est un peu WTF… les robots ont un sexe ??? ils se reproduisent entre eux aussi peut-être ??? Je garde cette caractéristique pour la narration, parce que pour comprendre qui fait quoi c’est pratique de dire « il fait ci et elle dit ça », mais franchement…

En résumé, alors que Zozio n’avait pas encore un an, un éditeur a trouvé malin de me vendre des livres presque adaptés à des enfants de 3 ans, et d’autres plutôt pour des 4-5 ans (si ce n’est plus : franchement l’idée de la Terre devenue décharge, j’ai du mal à imaginer que des gamins puissent concevoir ça avant d’avoir eu leur première leçon de géographie) : bravo le marketing ciblé.

L’histoire préférée de Zozio pour l’instant est celle de Winnie l’Ourson, mais Wall-E vient en deuxième position comme quoi, on peut aimer un truc qu’on ne comprend pas. Mon histoire préférée à moi, c’est celle de Winnie l’Ourson, parce qu’il n’y a pas de méchants (à moins de compter les Néfélants mangeurs de miel qui n’apparaissent que dans le cauchemar de Winnie), et qu’au contraire l’histoire met en valeur la générosité des personnages. Et c’est ça que j’ai envie d’apprendre à mon fils.

 

Publicités

Un peu de lecture

30 Oct

J’adore lire, depuis le CP (qui ne date pas d’hier, plutôt d’avant-hier). Cette histoire d’amour a commencé avec Jojo Lapin, Fantômette et autres Oui-Oui, s’est poursuivie via les Six Compagnons de la Croix-Rousse, Alice, a connu des hauts et des bas avec les lectures imposées au collège puis au lycée (Ah ! Molière ! beeuhh Rousseau…).

Passé le lycée, je me suis orientée principalement vers les polars et les romans de fantasy. Et dans ces derniers, il y a deux cycles que je recommande absolument :

Le Trône de Fer (A Song of Ice and Fire en V.O, Game of Thrones pour la série dérivée) de G.R.R. Martin.

La Compagnie noire (The Black Company) de Glen Cook.

Vous avez peut-être entendu parler du premier via la série télé de la chaîne américaine HBO. Et bien à lire, c’est mille fois mieux. Oui oui, rien que ça. A tel point que les romans d’autres auteurs lus par la suite paraissent fades : il y a un « avant » et un « après » le Trône de Fer. Personnages réalistes, dans des nuances de gris variées, des surprises à chaque chapitre ou presque…La fin du premier tome montre bien qu’il ne faut pas s’attendre à une « happy end », le monde est cruel et l’honnêteté ou la gentillesse ne sont pas les meilleures armes pour survivre. J’ai lu le 5ème tome en anglais tellement j’étais impatiente après avoir relu deux fois tous les précédents (maintenant j’attends la traduction complète pour mieux comprendre, parce que l’anglais et moi…).

Le cycle de la Compagnie noire est plus « classique », même s’il n’est pas non plus manichéen. Certains tomes souffrent de longueurs, l’auteur a glissé une histoire d’amour qui par moments pèse un peu sur l’intrigue générale, mais ça reste une très bonne série, pleine de personnages attachants qu’on a hâte de retrouver dans un autre volume.

Cerise on ze cake, le cycle de la Compagnie noire est édité par l’Atalante, éditeur qui gère aussi une librairie très sympa dans Nantes, dont je suis fan. C’est là par exemple que j’avais découvert Patricia Briggs via le Sang du Dragon ; j’ai depuis acquis presque toutes ses oeuvres, que j’ai lues plusieurs fois. Les séries Mercy Thompson et Alpha & Omega sont beaucoup plus « légères » que ce que je vous ai cité précédemment (de la lecture de fille… moui peut-être), et ça fait du bien parfois.

Il se fait tard, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture