J’ai dû mal entendre.

29 Mai

Il y a quelques temps, Véro m’a appelée pour me demander de l’argent. 300€, parce qu’elle avait dû faire venir un plombier, pis elle devait de l’argent à son chirurgien, et je-ne-sais-plus-quoi-d’autre. Je lui ai dit que j’étais actuellement à mi-temps, ce qui entame sérieusement toutes mes économies, et que donc ce n’était pas possible. Elle a enchaîné en me demandant si je pourrais quand même participer au cadeau d’anniversaire de son mari – un bouquet de fleurs. Imaginant envoyer 10€, je lui dis que ça devrait être possible.

Ce week-end, elle m’a rappelée pour me demander confirmation. Alors que le matin-même j’avais acheté un bouquin pour l’anniversaire de M. Moineau (alors qu’il aurait nettement plus besoin d’un nouvel ordi), je lui répète que je suis vraiment juste, mais que dans la semaine je vérifierai mes comptes et lui ferai un virement selon mes possibilités.

« Oui oui oh c’est pas grave, même si c’est que cent z’euros… »

WHAAAAAAT ???

À ce moment-là, clairement, mon cerveau a buggué.

J’ai forcément mal entendu.

Elle a dû dire 5 ou 10.

Sauf qu’il me semble impossible de faire une liaison erronée en « z » avec « cinq », et que je ne vois pas comment mes oreilles auraient pu détourner le « i » de « dix » en un son « en ». Donc… elle croit vraiment que je compte envoyer 100€ ou plus pour l’anniv de son mec (que je peux pas encadrer soit dit en passant mais bon), pour qu’elle lui achète « un bouquet de fleurs » ??? Purée, je veux une photo du bouquet…

Sachant qu’elle m’a dit que mes parents et son parrain « participaient » au cadeau… et que pour la Fête des Mères j’ai acheté une orchidée moins de 30€ pour ma mère (pot et cache-pot compris)… oui voilà, la conclusion est : elle nous prend tous pour des cons.

Déjà la première fois qu’elle m’avait parlé d’un bouquet, je trouvais ça un peu nul comme cadeau (mais bon peut-être qu’il adore les fleurs et que je le sais pas), et je voyais pas trop pourquoi elle avait besoin que toute la famille l’aide à financer le truc… mais là…

Bref, me voici devant trois – non, quatre options :

  1. lui faire un virement de 5 ou 10€ avec un « désolée, je peux vraiment pas faire mieux » (à la fois vrai et hypocrite dans le sens où je ne veux pas faire « mieux »)
  2. lui envoyer un message « désolée je viens de mater mes comptes c’est plus grave que je pensais, je peux rien t’envoyer du tout »
  3. donner 5 ou 10€ à ma mère et dire qu’on s’est groupées pour la participation (idée soufflée par mon homme, qui sait être carrément faux-jeton diplomate parfois)
  4. lui dire que je veux bien qu’elle me prenne pour une conne mais que là, vraiment, ça se voit trop (je ne pense pas être capable de faire ça, sans pouvoir toutefois trouver de bonne raison de ne pas le faire)

Le stress

19 Mai

Mon bébé est parti en excursion scolaire.

 

UNE JOURNÉE ENTIÈRE.

 

Je suis pas prête.

Pourquoi je ne vais pas apprendre à ma fille à être « propre »

15 Mai

Je fais suivre car je suis 100% d’accord avec toi !

Happynaiss

Les amis, l’heure est grave : Mademoiselle Carrousel a atteint l’âge canonique de 27 mois (2 ans et 3 mois pour les non initiés) et elle n’est « pas propre ». Et elle n’est même pas « à moitié propre », genre propre la journée mais pas la nuit, elle fait absolument tous ses besoins dans sa couche. Enfer et damnation, qu’allons-nous devenir ? Je vous le demande ma bonne dame, mais à mon avis c’est foutu pour l’ENA à ce rythme-là.

Qu’est ce que j’en pense (vraiment) ?

  • Je m’en fou. Oui, ce serait bien pratique de ne plus changer des couches, je ne peux pas dire le contraire, mais ce n’est pas ce qui me gêne particulièrement. De toute façon, d’ici 3 mois on est reparti, donc foutus pour foutus… (le même principe un peu traite qui m’a conduite à m’enfiler un 3ème œuf en chocolat alors que j’ai déjà pris trop…

View original post 1 691 mots de plus