Comment créer un monde végane : une approche pragmatique

24 Oct

Peuvent-ils souffrir ?

Si vous êtes végane et/ou intéressé(e) par la cause animale, vous souhaitez probablement qu’une évolution survienne à l’égard des animaux dans nos sociétés, et ce le plus vite possible. Pas seulement en termes de prise de conscience mais aussi en termes de conséquences concrètes.

Tobias Leenaert est l’un des militants animalistes qui nous aide à agir en gardant à l’esprit que notre attention devrait être portée sur l’impact que nous avonssi nous souhaitons vraiment changer la situation pour les animaux.

Tout objectif sans plan n’est qu’un souhait. (Antoine de St-Exupéry)

Tobias Leeneart est co-fondateur de l’organisation belge Ethical Vegetarian Alternative (EVA). Il donne des conférences sur le militantisme pour les animaux pour le Center for Effective Vegan Advocacy (CEVA) (avec Melanie Joy).  Il est aussi co-fondateur de  ProVeg International. Enfin, il est l’auteur du blog The Vegan Strategist ainsi que du livre How to create a vegan world…

View original post 472 mots de plus

Publicités

La rage sévit encore à l’étranger, soyez en conscients!

13 Oct

Vet and the City

Un enfant de 10 ans a été hospitalisé à Lyon « dans un état critique, mais stable » après avoir été mordu par un chiot porteur de la rage au Sri Lanka. Son pronostic vital est engagé, selon les médecins.

la-rage-virus

Cet enfant, âgé de 10 ans, avait séjourné avec sa famille au mois d’août dernier au Sri Lanka. Il y avait joué avec un chiot sur la plage, ce chiot l’avait mordillé à la main mais l’incident était passé inaperçu aux yeux de son entourage. C’est à son retour en France que les premiers symptômes sont apparus.

Le 1er octobre, il a d’abord des signes de fatigue et des douleurs dans la gorge. Puis dès le lendemain, des troubles neurologiques, et une peur de l’eau, caractéristique de la rage.

Le 4 octobre, l’enfant a été admis aux urgences du centre hospitalier de Villefranche. Le 9 octobre, les analyses biologiques pratiquées à Paris…

View original post 457 mots de plus

{Éco-défi} Faire le vide chez soi

3 Oct

J’en aurais du tri à faire… quand les journées auront 48h et que je serais guérie de mon sentimentalisme peut-être !

Échos verts

Dans une société et à une époque où le matérialisme a fini par devenir synonyme de richesse et de bonheur, beaucoup d’entre nous avons acheté et accumulé nombre d’objets, sans nous poser de questions, pendant des années. Pourtant, dans la réalité, peu de nos possessions contribuent à enrichir et à embellir nos vies. Bien au contraire, elles encombrent notre intérieur, notre esprit et notre emploi du temps et leur accumulation contribue au gaspillage de ressources précieuses, polluantes et/ou toxiques.

Qu’il s’agisse de meubles, d’appareils électroménagers et électroniques, de vêtements, de vaisselle, de livres, de photos, de décorations, de jeux, de bibelots, etc., plusieurs des objets qui remplissent nos murs, nos sols, nos placards, nos armoires, nos étagères, nos penderies, notre garage, notre grenier, notre cave, notre balcon et/ou notre jardin nous sont inutiles ou ne nous plaisent pas/plus. Pourtant, nous les gardons et ce pour de multiples raisons :…

View original post 564 mots de plus