FakeMed

Bon, j’ai déjà parlé d’homéopathie ().

J’ai un rapport ambigu avec l’ostéopathie, que j’ai « découverte » via un kiné, ce qui me semblait cohérent, puis j’ai découvert que des non-kinés pouvaient être ostéopathes, et ça m’a assez inquiétée (les manipulations ne sont pas anodines). Aujourd’hui, je pense que mes expériences ostéopathes ont fait jouer à fond l’effet placebo. C’est très bien, j’ai été soulagée, et en plus c’était remboursé par ma mutuelle. Par contre, ma mutuelle, elle ne rembourse pas les consultations d’un psychologue, alors que j’en aurais énormément besoin (mais bon, c’est une mutuelle, des fonds privés, tout ça…). J’en arrive au problème dénoncé en mars par la tribune « FakeMed » : la Sécurité Sociale rembourse à 30% des « médicaments » dont l’efficacité ne dépasse pas l’effet placebo (homéopathie, plusieurs centaines de millions d’€ par an), mais rembourse des clopinettes pour lunettes et soins dentaires, et que dalle pour des thérapies dont l’efficacité est prouvée.

Libre à chacun de se tourner vers les méthodes qui lui plaisent pour se soigner hein. Mais

  1. que ce soit en toute connaissance de cause
  2. que l’argent public ne finance que les méthodes/médicaments dont le bénéfice est scientifiquement prouvé.

Une ancienne voisine a « soigné » son cancer du sein par des cataplasmes de chou, sur le conseil d’une chamane. Je vous la fais courte, elle est morte dans les deux ans suivant le diagnostic, avant son 60ème anniversaire.

Les médecins signataires de la tribune « FakeMed » sont attaqués pour « non-confraternité » devant leurs conseils de l’Ordre par des syndicats d’homéopathes. Qui, comme des gamins, menacent et exigent des excuses, mais sans donner d’arguments sur le fond du problème.

Pour répondre à ses plaintes, ces médecins vont dépenser du temps (de consultation en moins pour nous, patients), de l’énergie (Google me dit que 50% des médecins français souffrent de burn-out), et même de l’argent (à moins de se téléporter sur le lieu de la convocation…).

Alors moi, en tant que patiente, je suis scandalisée.

J’ai la chance d’avoir, proche de mon domicile, un cabinet médical avec quasiment en permanence 3 médecins. Avec des plages de consultations larges, et des créneaux d’urgence qui m’ont toujours permis d’avoir un rendez-vous dans les 48h (souvent moins pour mes enfants) quand j’en avais besoin (VRAIMENT besoin : pour renouveler mon ordonnance, je prévois à l’avance). Des médecins qui prennent le TEMPS d’écouter, répondent à mes questions, m’expliquent la prise en charge proposée, prennent en compte mes particularités.

Des médecins qui ne me font pas l’insulte de me prescrire des billes de sucre en prétendant que ça soignera autre chose qu’une hypoglycémie.

Des médecins qui m’ont soutenues dans les moments difficiles que j’ai traversés ces dernières années.

L’idée qu’on vienne les emmerder pour « non-confraternité » parce qu’ils respectent leurs patients et dénoncent le charlatanisme de certaines pratiques me hérisse.

Bref, j’ai signé la tribune citoyenne de soutien aux signataires de FakeMed.

16 réflexions sur “FakeMed

  1. Et si chacun faisait ce qu’il voulait ? Si on arrêtait cette nouvelle mode de la pensée unique ? Et si chacun arrêtait de penser que sa façon de penser est la bonne. J’utilise l’homéopathie et la médecine et alors ? Si j’en creve ça fera une retraite de moins à payer et c’est ma vie non ? Arrêtons de vouloir régenter la vie des autres. ON fait tous des choix en connaissance de cause. C’est pas parce que l’homéopathie ne sera plus rembourser que le reste le sera mieux, quelle blague ! Sans rire, on fait ce qu’on veut quand même.

    • Utiliser l’homéopathie quand on sait ce que sait, oui c’est de la liberté individuelle (mettre de l’argent public dedans après…). Le plus gros problème, c’est quand les « soignants » utilisent ça en laissant croire aux patients que ça peut guérir même des choses graves. Et quand la personne consulte parce qu’elle ne va pas mieux, sa pathologie a avancé et a peut-être dépassé le stade où elle était curable. (Y’a quand même un bouquin qui affirme que la coqueluche ne présente aucun danger : https://twitter.com/DocPhilou/status/1024995947946954752)

      • Des charlatans il y en a partout c’est la vie. Et alors ? Il y a des mauvais soignants partout même en médecine générale. Quant au remboursement je ricane. Les tubes valent entre 1 euros et combien ? 4 euros grand max ? À ta prochaine ordonnance regarde donc le montant du remboursement que je rigole. Ceux qui se soignent par homéopathie coûtent bien moins cher à la sécu que les autres. Le jour où ils se soigneront tous à la médecine classique je vais rire. Mais bon le cheval de bataille changera d’ailleurs on vient de derembourser 3 médicaments contre l’alzeihmer alors champagne non ? Comme l’homéopathie leur efficacité’ n’a pas été prouvée. On se rejouit, la foule est en liesse. Triste France.

      • « Et alors » ? Mentir aux gens, se faire du fric sur leur dos, ça pose quand même une grave question sur l’éthique. Un seul tube coûte peut-être entre 1 et 4 euros grand max (quoi que..), ramené sur l’ensemble de la population qui en achète, cela fait plusieurs millions… Ce qui fait très cher quand on sait qu’il y a infiniment plus efficace et qu’il n’y a RIEN dedans. Déjà qu’un seul tube est extrêmement cher pour ce que c’est (juste du sucre)…

        Trouvez-vous normal que l’on rembourse un médicament qui n’a pas prouvé son efficacité ?

      • Je trouve normal de laisser le choix aux gens. Mais je suis de la vieille école, liberté individuelle, choix, tous ces concepts dépassés. Au final qu’est ce que ça peut bien faire si ma voisine récite des incantations pour guérir ses migraines ? Je m’en tape elle fait ce qu’elle veut. Mais si ça aide plein de gens à mieux dormir de derembourser l’homéopathie alors faisons donc.

      • Vous avez tout à fait raison, on s’en fiche de ce que peut bien faire la voisine chez elle. En revanche, je n’ai aucune envie de payer de ma poche une partie des médicaments qu’elle achète s’ils n’ont pas pu prouver leur efficacité. Comme indiqué dans mon message précédent, ça coûte quand même des millions d’euros…

      • Et quand ils se soigneront à la médecine classique ça coûtera moins cher sûrement ? Ou vous espérer qu’ils arrêtent simplement de se soigner ?

      • Si cela est efficace, tant mieux. Je vous le répète : le problème, c’est que l’homéopathie n’a AUCUN principe actif et n’a JAMAIS pu prouver avoir un effet supérieur à un placebo (au contraire de tous les médicaments disposant d’une autorisation de mise sur le marché).

        La question de « c’est cher/c’est pas cher » n’est pas pertinente comparée à l’efficacité des produits concernés.

      • J’ai bien compris mais en quoi ça vous concerne ? Ils cotisent comme vous non ? Ils font ce qu’ils veulent.

      • Comme indiqué dans mon message précédent (décidément…), en quoi ça me concerne est très simple à comprendre : la sécurité sociale rembourse le prix des médicaments avec les impôts des contribuables français (dont moi). Si un produit n’a jamais pu prouver son efficacité, je ne vois pas en quoi je devrais payer pour ça. Je préfère cotiser pour un produit qui a pu prouver son efficacité…

      • Tout le monde cotise. Ça ne nous donne pas le droit de vouloir juger et régenter la vie des autres. Si on commence comme ça jusqu’où on va aller ? Cette époque où tout le monde s’arroge le droit de décider de la vie des autres ça me sidere.

      • S’ils se soignent avec la médecine « classique » : soit c’est pour quelque chose qui passerait avec de l’homéopathie : ça passera pareil sans rien, le coût pour la sécu c’est soit 0€, soit au pire le coût d’une consultation MG ; soit c’est pour un problème qui nécessite une prise en charge, et souvent ça coûtera le même prix voire moins que d’essayer d’abord l’homéopathie (ou autre), constater que ça empire et ensuite arriver dans le circuit de soin.

    • Faire ce qu’on veut, y a pas de problèmes (tant que ça ne touche pas à la liberté ni à la santé d’autrui). Là où ça devient problématique, c’est que l’homéopathie est remboursée à hauteur de 30% par la Sécurité Sociale alors que son efficacité n’a JAMAIS pu être démontrée.

      Il n’a jamais été question d’interdire cette pratique.

      Et personnellement, je préfère être remboursé et cotiser pour un produit qui a prouvé avoir une efficacité supérieure à un placebo. Ce n’est pas pour autant que le reste sera mieux remboursé, mais ce n’est pas pour autant non plus qu’il le sera moins. Au moins, plus personne n’aura à mettre d’argent sur ça.

  2. J’ai beaucoup de mal avec l’homéopathie aussi, mon esprit cartésien ne peut pas adhérer à cela, impossible. Alors comme en plus on dépense de l’argent publique pour rembourser cette hérésie, ça m’énerve copieusement ! J’ai le même problème avec les cures thermales d’ailleurs, que ne sont que des vacances financées par la sécu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.