J’ai testé pour vous : les urgences pédiatriques

Récemment, Zozio a été malade. D’abord un peu de fièvre, puis au bout de deux jours, vomissements répétitifs : tiens, ne serait-ce point une gastro ? Pas de panique, on le laisse à la diète et on lui fait juste avaler de l’eau et du sucre jusqu’à ce que ça aille mieux… sauf que la moindre boisson ressort très vite, et qu’après dix heures de vomissements, il crache du sang.

J’appelle notre cabinet médical, décris la situation à la toubib (oui après 17h la secrétaire n’est plus là), qui me dit que le sang est dû aux vomissements qui irritent l’oesophage, que pour l’instant ce n’est pas inquiétant ; rendez-vous le lendemain matin mais si ça évolue dans la soirée, ne pas hésiter à appeler le médecin de garde. OK.

Zozio passera la nuit à alterner sommeil et nouveaux vomissements (par tranches d’environ 1/2 heure de sommeil, je vous laisse imaginer comme on était tous bien frais le matin).

Nous voyons notre médecin en début de matinée, qui confirme la gastro, mentionne l’absence d’angine, redit que la présence de sang (dans les quantités indiquées) est normale ; qu’il faut juste qu’on arrive à réhydrater notre Zozio, en lui faisant boire « deux gorgées d’eau sucrée toutes les cinq minutes, pas plus ». Je ramène mon bébé à la maison un peu rassurée, il s’endort.

Milieu de journée, il se réveille, commence à boire comme indiqué (avec un minuteur pour bien laisser passer les cinq minutes à chaque fois), ça semble aller mieux, youpi ! Il dort encore, vomit encore dans l’après-midi mais cette fois pas de sang – cool, l’œsophage a eu le temps de cicatriser un peu. On reprend l’eau toutes les cinq minutes… sauf que systématiquement après la quatrième ou cinquième fois, tout ressort. Et le sang revient. J’appelle le 15, explique le tableau. Le régulateur me dit que si la réhydratation ne marche pas, c’est juste parce qu’on a donné l’eau à température ambiante ; il faut une boisson bien fraîche pour limiter le rejet, et pour une gastro on conseille le coca, éventuellement redilué, et avec un glaçon. « un tiers de verre toutes les vingt minutes et ça ira mieux ».

Test du coca « ça pique la gorge » – « normal, c’est les bulles… on va repasser à l’oasis » (bien après, je me ferai la réflexion que filer un soda, c’est-à-dire une boisson ACIDE, à un gosse qui crache déjà du sang à cause de l’acidité des fluides vomis… pas merci Dr !). Je lui mets sa petite bouteille au congélateur pour la refroidir plus vite, et on espace les gorgées à dix minutes. Il s’endort finalement et cette fois passe une bonne nuit.

Matin suivant, il est vaseux au réveil (ça fait plus de 48h qu’il n’a rien mangé et presque rien gardé de ses boissons). On teste à nouveau deux gorgées / cinq minutes… au premier vomissement, je rends les armes : nous irons aux urgences.

Au « point tri » des urgences, le premier médicament administré à Zozio est… une sucette ! Bah oui, faut faire rentrer du sucre sans trop solliciter l’estomac, et parfois les solutions sont simples… Mais finalement, un peu plus tard alors qu’il est examiné par une infirmière, Zozio vomit à nouveau « échec de la sucette, on va devoir mettre en place une perfusion ». L’interne arrive peu après, reprend l’examen, confirme qu’il faut perfuser et précise « on met en place une surveillance de 6 à 8h et on revoit après comment il aura récupéré ». Je calcule, la perf étant mise en place vers 10h30, on sera encore là à 18h… moi qui pensais que ça prendrait deux ou trois heures à tout casser… heureusement que j’ai le chargeur de mon portable avec moi.

Bientôt on transfère Zozio vers une chambre, et c’est parti pour l’attente. Il dort, je fais des jeux débiles sur mon portable… Je profite qu’il émerge à un moment pour le prévenir que je vais me chercher à manger (je sens que ça va être galère… y’a un distributeur au rez-de-chaussée mais avec environ 5€ sur moi je ne sais pas à quoi m’attendre). Un demi-sandwich plus tard je suis de retour dans la chambre, et on attend, attend… Fin d’après-midi il se sent mieux, arrive à boire et garder un verre de sirop de grenadine \o/ je me dis cool on va pouvoir rentrer. Sauf que le médecin me dit que ses résultats de prise de sang ne sont pas terribles, et qu’il vaut mieux prolonger (sinon on risque de revenir le lendemain, ce serait con). Nous allons donc passer la nuit ici. Il est 18h30 environ et je réalise que je vais devoir trouver à nouveau de quoi m’alimenter… on m’a annoncé que les repas « accompagnant » étaient facturés 11€, il me reste 40 cts en monnaie, et il est hors de question que je sorte de l’enceinte de l’hôpital pour trouver à manger. On a le droit de se faire livrer un repas par l’extérieur, mais j’ai moyen envie de commander une pizza dont je ne mangerais probablement pas la moitié… Finalement je demande à une soignante s’ils ont des repas végé, elle revient victorieuse quelques dizaines de minutes plus tard (quinoa et légumes, et ben c’était même carrément bon). Zozio est déçu de ne pas rentrer à la maison mais il s’endort quand même facilement, je m’allonge pour essayer de dormir aussi.

Après une nuit un peu hachée, on me propose un petit-déjeuner (4€ seulement) ; Zozio me dit qu’il a bien envie d’un peu de pain au moment où j’avale la dernière bouchée (évidemment). Il prend quelques miettes de celui de la veille, et puis il n’a pas trop faim non plus (la perf, ça gave, et on en est à 1,5L). Dans la matinée, il est pesé, examiné, mais je n’ai pas besoin qu’on me donne les conclusions : il parle, c’est un signe qui ne trompe pas ! Pendant ce temps à la maison, Tizozio demande à son père « Maman ? » à chaque voiture qui passe devant la maison, ça devient crispant ^^

C’est finalement juste avant midi que le médecin donnera le feu vert pour la sortie.

 

 

4 réflexions sur “J’ai testé pour vous : les urgences pédiatriques

    • Il m’a épatée, notamment pour la pose du cathéter (qu’il a fallu recommencer car la veine avait pété) et les prises de sang.
      Pour le chargeur je ne l’aurais pas pris si la batterie avait été à plus de 80%, mais comme je m’attendais à passer trois heures à jouer à candycrush&cie, je l’ai pris… ouf !

      Finalement ce qui m’a le plus fait flipper c’est le sang dans les vomissements ; même si deux médecins m’ont dit que c’était « fréquent », ça ne m’est jamais arrivé ni à aucune de mes sœurs, dans mon entourage a priori seule une de mes tantes a expérimenté ça…

      Depuis que j’ai commencé à rédiger cet article Zozio est parfaitement remis 🙂
      Merci !

  1. La sucette! On est en plein dans la gastro ici aussi et je n’y aurai jamais pensé!
    Zozio à été bien brave dis donc! La force des enfants m’epate à chaque fois, J’ai l’impression qu’ils sont bien plus courageux que nous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.