Premiers secours

7 Juin

Depuis que je bosse (p*tain déjà 8 ans), je vois passer deux ou trois fois l’an des propositions de formation aux premiers secours ; ça s’appelait SST (sauveteur secouriste du travail) à une époque, aujourd’hui on parle de PSC1 (Préventions et Secours Civiques niveau 1). Je me disais depuis pas mal de temps que je devrais faire ça, « au cas où » – tout comme j’avais suivi une formation « incendie », et là, au retour de mon congé maternité, j’ai sauté le pas.

Notamment pour avoir lu des trucs comme :

Et bien je n’ai qu’une chose à dire : allez-y, inscrivez-vous. Parce que non seulement on apprend les choses à faire dans des situations variées plus ou moins urgentes, mais aussi on désapprend des bêtises. Par exemple, moi je croyais que c’était une bonne idée, l’été, de se mettre une casquette mouillée sur la tête, ou de mouiller son T-shirt et le laisser sécher à l’air libre. Ben en fait non, pas du tout, ça augmente carrément le risque de surchauffe (par contre on peut se mouiller la tête et poser une casquette sèche dessus).

Alors, qu’ai-je appris d’utile ces deux derniers jours ?

  • déplacer une personne inconsciente (SEULEMENT si c’est vital : s’il y a le feu par exemple)
  • faire un pansement compressif : un « vrai », qui se trouve notamment en pharmacie, ou improvisé avec par exemple un paquet de mouchoirs et une écharpe – on fait avec les moyens du bord
  • faire éjecter un truc qui obstrue les voies respiratoires, par tapes dans le dos, compressions abdominales ou compressions thoraciques (non, on ne suspend pas le gosse par les pieds : lui péter les cervicales en voulant l’aider à respirer c’est un peu extrême). Tip de la collègue qui est aussi pompier volontaire : quelqu’un qui est en train de s’étouffer ne va pas tarder à tomber, donc asseyez-le d’office, vous aurez moins de mal à le ramasser.
  • réagir devant une brûlure. Note : on sous-estime toujours les brûlures : un coup de soleil sur tout le dos, c’est une brûlure sérieuse et non bénigne (si on dépasse la moitié de la paume de la main de la victime en surface brûlée, c’est une brûlure grave).
  • réagir face à une personne qui fait un malaise (mais reste consciente) : l’aider à s’asseoir ou s’allonger, demander si ça lui est déjà arrivé, si elle prend des médicaments… toutes choses à répéter au régulateur du SAMU ensuite. Ne pas donner un médicament que la personne a sur elle sans avis médical (enfin sauf si c’est votre gosse et que vous savez très bien que oui, le tube de ventoline dans sa poche, c’est pour lui ; mais si c’est un inconnu dans la rue, vous ne savez pas si le médicament qu’il transporte est pour lui, ou il n’est pas forcément capable de vous dire ce qu’il a déjà avalé)
  • mettre une personne en position latérale de sécurité (PLS), si elle est inconsciente mais respire
  • déterminer qu’une personne inconsciente ne respire pas, et utiliser un défibrillateur s’il y en a un, effectuer un massage cardiaque (« réanimation cardio-pulmonaire », RCP) : sur un adulte, un enfant, ou même un nourrisson. Et je peux vous dire qu’avec deux mannequins faisant la taille actuelle de ses enfants, Moineau, elle se sentait pas hyper bien (p*tain pourvu que jamais je n’ai à mettre tout ça en pratique). La bonne nouvelle, c’est que statistiquement, on a plus de chances de « ramener » un bébé/enfant qu’un adulte quand on en vient à la RCP. Le truc sympa aussi, c’est quand le formateur te dit que si un jour tu fais une RCP, tu casseras des côtes sinon c’est que tu masses pas assez fort, mais osef parce que si tu masses pas, le type est mort.

Bon je peux pas tout mettre, mais c’était vraiment une formation très riche, autant par le contenu de base que par les anecdotes des participants, et les mises en situation permettent de bien intégrer les choses – même si, ne nous leurrons pas, en cas de besoin, on paniquera quand même, et il faudra rafraîchir les infos de temps en temps (par exemple, la PLS, ce n’est pas très compliqué, mais comme on fait pas ça tous les jours, ça s’oublie quand même).

Bref, cherchez une formation près de chez vous ou à votre boulot, et allez-y !

Publicités

3 Réponses to “Premiers secours”

  1. margoublog 7 juin 2016 à 14 h 22 min #

    Encore une fois, bravo!!!
    Oui c’est bien de rafraîchir régulièrement la formation. Pour se remémorer les réflexes et aussi parce que les recommandations changent souvent.

  2. Peuvent-ils souffrir ? 7 juin 2016 à 20 h 09 min #

    Super !
    Je me dis aussi depuis (trop) longtemps qu’il faut que je me forme (et mon mari aussi tiens !).

  3. bulle007 7 juin 2016 à 21 h 27 min #

    Merci pour l’article !
    J’ai vu que la croix rouge pour une 15 ene d’euros proposait des formations dans certaines villes de France. Je devais y aller le mois dernier et étant seule un dimanche j’ai repoussé. Il faut absolument que je le fasse. Bisou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :