Accompagner une « sortie » scolaire

5 Déc

La semaine dernière, une animation avait lieu dans l’école de Zozio nécessitant la participation de quelques parents d’élèves, et il avait été très déçu que je ne fasse pas partie des heureux élus. Du coup, apprenant lundi qu’il fallait des accompagnateurs pour aller au spectacle de Noël jeudi, je me suis dit « pourquoi pas, le trajet est hyper court et je pourrai passer une partie de la matinée avec mon bonhomme ».

Sauf que lundi soir… Zozio a 39°c, donc pas question qu’il aille à l’école mardi, et je suppose que mercredi d’autres parents se seront déjà proposés. Et puis le mardi, comme la fièvre est toujours là, M. Moineau commence à envisager que Zozio ne soit pas trop d’attaque pour le jeudi, il me dit qu’on devrait demander s’il est possible de ne l’amener que pour le spectacle. Du coup, mercredi midi, je vais à l’école à l’heure de la sortie, et propose à l’institutrice d’arriver à l’heure du spectacle avec mon Zozio, d’accompagner la classe et repartir ensuite avec mon Zozio sous le bras. Elle me dit « oh oui bien sûr pas de souci ! », l’affaire est donc entendue.

Jeudi matin, Zozio peine à se lever malgré le rappel du spectacle qui l’attend (faut dire qu’il s’était réveillé en pleine forme vers 2h du matin), mais parvient finalement à s’extraire du lit. Il a du mal à comprendre ce qui l’attend (« est-ce que tu restes avec moi dans l’école ? – non, on va à la salle des fêtes » répété 20 fois le temps du trajet…). Nous arrivons devant l’école, quelques parents patientent devant l’entrée. Bientôt la directrice nous fait entrer dans le hall, puis les classes arrivent. Nous sommes du coup 3 parents pour la classe de Zozio, dont une maman manifestement habituée aux sorties. L’instit ouvre la marche, l’Atsem ferme la file, les trois parents nous répartissons le long de la colonne, et c’est parti ! En chemin, je refais un lacet – un exploit quand on voit comme j’ai du mal à refaire les miens, mais me sens sinon plutôt inutile. Une fois à la salle de spectacle, la plupart des gosses enlèvent leur manteau sans aucune aide, et patientent presque dans le calme jusqu’au moment d’entrer dans la salle. Les deux autres classes entrent les premières, nous sommes installés les derniers – au moins, je suis juste derrière mon Zozio.

Début du spectacle, pas de rapport direct avec Noël, je n’accroche pas trop mais les gosses ont l’air d’apprécier la construction d’une machine volante indéfinie (à l’issue de la représentation, la comédienne demandera d’ailleurs aux enfants de quoi il s’agit… et obtiendra des réponses très variées 😉 ). Nous sortons les premiers, j’attache 3 manteaux, ramasse une écharpe (« c’est à qui ? – à Elyne ! – euh oui mais… c’est qui Elyne ? »), c’est reparti… le même garçon qu’à l’aller a un lacet défait (l’autre), je l’arrête le temps de le rattacher. Son copain et lui ont tendance à zigzaguer, je finis par prendre la main de l’un d’eux, un peu étonnée qu’ils me suivent ensuite parfaitement sagement… c’est un peu à ça que je mesure l’expérience des deux autres parents présents : ils n’hésitent pas à s’adresser aux gosses comme aux leurs propres, notamment pour ramener dans le rang ceux qui ont du mal à suivre.

De retour à l’école, les gosses ôtent leurs manteaux en deux temps trois mouvements pour rentrer en classe ; la maîtresse remercie chaleureusement les accompagnateurs, qui repartent avec leur môme sous le bras (avec une décharge, même si ce n’est qu’avec 15 minutes d’avance sur l’horaire normal – rien à signer pour moi puisque Zozio était noté absent).

 

Bilan :

  • mon Zozio a apprécié le spectacle, moi moins mais j’étais juste contente d’y assister avec lui (et du coin de l’oeil, d’observer les rapports entre les enfants et leurs encadrantes habituelles – ça ne coûte rien de confirmer une bonne impression).
  • des enfants de 3-4 ans, même en troupeau, ça peut marcher bien plus vite qu’une dinde en fin de gestation : heureusement qu’il y avait moins de 500m à faire, j’aurais eu du mal à suivre sinon ^^
  • j’ai (presque) hâte de renouveler l’expérience 🙂
Publicités

2 Réponses to “Accompagner une « sortie » scolaire”

  1. tittounett 7 décembre 2015 à 21 h 40 min #

    Super cette sortie ! Même pas de petite terreur dans la troupe ?
    Pour le spectacle tu me fais rire. Je me demande toujours où ils vont chercher leurs idées de spectacle d’école, je les trouve toujours naze ! Toujours un peu abstrait qui se veut artistique.

    • Moineau 7 décembre 2015 à 22 h 18 min #

      Ben une des terreurs avait sa maman avec lui, ça a dû contribuer à l’assagir ^^ Sinon globalement ils étaient bien sages (pis la maîtresse leur a dit que le Père Noël lui téléphonait le 20 décembre pour avoir son avis sur qui mérite bien ses cadeaux :-p )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :