Le chat des voisins

1 Oct

Je vous ai raconté le plus gros de ma journée d’hier, mais la fin de journée a été fun aussi…

Je rentre à la maison, trouve mes hommes en train de doucement se réveiller de la sieste. Après un petit moment, Zozio se décide à s’habiller pour aller prendre le goûter, tandis que M. Moineau trépigne car on doit aller racheter de la peinture et il préfèrerait y aller pas trop tard (histoire qu’il n’y ait que nous dans le magasin). Sauf qu’en arrivant dans la cuisine, Zozio y trouve un chaton du voisinage, que nous connaissons un peu (M. Moineau lui a même donné des croquettes, pour la plus grande indignation de Peluche), et qui n’en est pas à sa première incursion dans la maison. On ne sait pas précisément d’où il vient, mais il a habituellement l’air en bonne santé, ce qui nous a retenus d’aller chez le véto et de le faire placer si non identifié.

Mais aujourd’hui, même sans mes lunettes, je vois bien qu’il y a un truc bizarre, il garde la gueule ouverte d’une façon pas naturelle du tout. M. Moineau s’approche et…

« Oh p*tain il a une espèce de vis plantée dans la mâchoire !!! On l’emmène chez le véto tout de suite ! ».

Gloups. Tout en allant chercher une des caisses de nos fauves dans la remise, j’appelle le véto pour prévenir qu’on amène un chat blessé. On se met en route après un goûter plus qu’expédié, on arrive à la clinique… où l’ASV examine Chaton et nous explique que oui, il y a bien une vis, mais c’est fait exprès : elle fait partie d’un dispositif pour permettre la bonne guérison d’une mâchoire fracturée. Justement, le Dr B. a réalisé une telle opération récemment, elle va voir avec elle s’il s’agit bien du même chat (il n’est pas pucé, ce serait trop simple). Nous patientons donc quelques minutes, puis l’ASV revient nous dire que oui le chat correspond, elle cherche les coordonnées de la propriétaire… bingo, c’est un des angles de notre pâté de maisons. Elle précise que le chat ne devrait pas être dehors si peu de temps après l’opération, et nous suggère de le rappeler au maître en rendant le chat. Nous remercions et repartons, je dépose M. Moineau devant la maison de Chaton et rentre avec Zozio. M. Moineau nous rejoint peu après… avec le chat, la propriétaire étant absente :-/

Voici donc Chaton installé dans notre cuisine, pendant que nous allons tout de même acheter notre peinture. En sortant du magasin, nous croisons une autre voisine, Liz, et lui demandons si elle connaît Mme Chaton (et aurait son n° de tél). Elle connaît, mais sans plus. Dommage. Une fois rentrés à la maison, M. Moineau fait un aller-retour toutes les demi-heures environ, toujours en vain. une autre voisine lui dit que « ah on est mercredi, elle a dû aller se promener ». Bon OK mais l’heure tourne… les vieux, c’est censé dîner à 19h et se coucher à 19h30 non ? C’est bientôt l’heure de la soupe là…

Liz nous rappelle, elle a eu le n° de Mme Chaton par une autre connaissance. M. Moineau se met donc à spammer le n° mais c’est toujours le répondeur qui se déclenche… Jusqu’à environ 20h, où enfin, Mme Chaton décroche. Après lui avoir expliqué qu’on a trouvé son chat, M. Moineau lui propose de lui ramener tout de suite, c’est parti ! Zozio et moi disons au revoir à Chaton, qui va enfin retrouver ses pénates.

M. Moineau apprendra ensuite que :

  • Chaton devrait porter une collerette, mais que ça le rend dingue et qu’elle lui a finalement ôté
  • Mme Chaton est bien consciente qu’il n’aurait pas dû être en train de vagabonder, mais il lui a filé entre les jambes et est ensuite resté sourd à ses appels (sale chat !)
  • c’est déjà en lui filant entre les jambes qu’il s’est retrouvé sur la rue et percuté par une voiture, d’où la mâchoire cassée.

Tout est bien qui finit bien, Chaton est sain et sauf (en espérant qu’il s’assagira au fil du temps… il a déjà eu de la chance que sa rencontre avec la voiture ne l’expédie pas direct au paradis des chats), et je crois que M. Moineau s’est fait une nouvelle amie 🙂

 

Publicités

2 Réponses to “Le chat des voisins”

  1. Crevette de Mars 2 mars 2017 à 15 h 11 min #

    En lisant le début de l’histoire j’ai pensé qu’elle ne prenait pas bien soin de son chat, qu’elle n’avait pas l’air d’y être très attachée (ça expliquerait l’euthanasie…), les dernières remarques font cependant comprendre que ce n’est pas le cas…

    • Moineau 2 mars 2017 à 21 h 27 min #

      En fait, c’est un chat qui lui a été offert alors qu’elle n’avait rien demandé. Il était très attachant, mais turbulent (un chaton quoi), alors qu’elle aime avoir une maison propre et nette… du coup elle le laissait sortir pour qu’il ne saccage pas la maison, et progressivement il est de moins en moins rentré chez elle. Au fil du temps je crois qu’elle s’en est désintéressée, et que c’est pour ça qu’elle a choisi l’euthanasie après le deuxième accident, alors qu’elle avait fait faire des soins coûteux la première fois : elle a dû se dire que ça se reproduirait, or ce n’était plus vraiment son chat (il passait plus de temps chez nous que chez elle récemment).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :