M. Moineau fait de la promo

25 Août

Il y a quelques temps, M. Moineau me disait, après avoir visionné un reportage pour la cause animale : « Je ne veux plus qu’on rachète de viande quand j’aurai fini ce qu’on a au congél ; je sais même pas si je serai capable de finir d’ailleurs ». Puis « Par contre, comment on va faire pour Zozio ? – ben il mangera comme nous, comme d’habitude ». Oui, M. Moineau a beaucoup de mal à sortir du schéma enfants en bonne santé = enfants nourris de barbaque ; j’y travaille.

Notez qu’il s’était déjà infligé Earthlings il y a pas mal de temps – en deux fois, parce que tout d’un coup c’était trop dur. Perso je fuis comme la peste ce genre d’images ; j’ai bien compris avec les mots, merci les films d’horreur ça n’a jamais été mon truc.

Bref après cette annonce pas complètement inattendue, j’étais aux anges. Finalement, après quelques jours, mon homme a eu un sentiment de privation assez forte (il passe de la cigarette normale à l’électronique, ça fait beaucoup en même temps) ;  il a conclu qu’il n’était pas mûr pour arrêter la viande maintenant, mais que c’en était terminé des bovins, qu’il assouvirait ses envies avec la volaille (le poulet attire moins l’empathie que le veau, d’autant plus quand on est réveillé à 5h30 par le chant du coq). Pas trop fixé sur le poisson, parce que pareil, ce n’est pas assez « mignon » – mais en fait ça fait des mois qu’on n’en a pas acheté alors sans qu’il y ait décision ferme de s’en passer, M. Moineau ne fait pas trop mal aux océans. Et puis j’ai aussi eu droit à une curieuse réflexion « je veux pas dire à qui que ce soit si je deviens végétarien ; j’aime pas les étiquettes, puis en plus avec ma silhouette, j’alimenterai à fond le cliché végé=malade » (vous ai-je déjà donné les mensurations de mon amour ? 55kg pour 1m80) « du coup tant pis, à l’extérieur je mangerai encore un peu de viande ». Légère déception, mais bon vu le nombre de repas mondains qu’on fait dans l’année, ce serait quand même du quasi-végétarisme.

Nous en étions donc à cette situation transitoire, avec une Moineau végétarienne, un Papa Moineau version cannibale volaille, et un Zozio qui mange encore parfois des plats du commerce (avec viande ou poisson), et pioche volontiers dans l’assiette de Papa quand celle-ci contient de la viande. J’étais en mini-vacances une partie de la semaine dernière, et M. Moineau avait invité deux copains à un barbecue (avec leurs enfants, soit une fille bientôt majeure, et un garçon d’une douzaine d’années). Achat de brochettes et saucisses, chips et légumes à tremper dans des pots divers (houmous, guacamole, tzatziki…). Et avant même l’allumage du barbecue, vlà mon homme en train d’expliquer à ses potes que bientôt, la viande et lui ce sera fini, parce que l’exploitation animale c’est trop dégueulasse (avec référence aux deux vidéos que j’ai citées), et qu’il en est de plus en plus dégoûté. Comme je courais après mon Zozio, je n’ai pas entendu l’intégralité des réactions, mais en gros, j’ai perçu un intérêt poli pour la question, et pas de grosses blagues viandardes. M. Moineau a aussi proposé de prêter le bouquin EAT, plus axé sur les questions de santé mais très intéressant.

Voilà donc mon homme qui fait de la propagande vegan, sous mes yeux émerveillés !

Publicités

4 Réponses to “M. Moineau fait de la promo”

  1. Peuvent-ils souffrir ? 25 août 2014 à 21 h 33 min #

    Nos hommes suivent le même schéma on dirait !
    C’est un peu bizarre pour moi, ce truc de pas dire qu’on est végé… (C’est le gros problème de la pression sociale sans doute. ) Et puis d’un autre côté de faire de la « propagande » des fois.
    Ca doit cogiter sévère là dedans ! 🙂

    • Moineau 26 août 2014 à 6 h 47 min #

      Oui, ça surchauffe même parfois ! En fait il m’a déjà dit qu’il avait été attiré par le végétarisme quand il avait environ 20 ans, mais qu’il se sentait déjà tellement « à part », qu’il n’avait pas osé franchir le pas (peur de réflexions mettant en cause sa virilité, etc). Il a encore des réflexes très marqués de son éducation patriarcale, mais je ne désespère pas qu’il s’en débarrasse, et qu’il résiste de mieux en mieux à la pression sociale 🙂

  2. Miam & Trucs 26 août 2014 à 9 h 05 min #

    c’est super ça ! Mon homme est sensibilisé, il est touché par la cause, a réduit sa consommation de viande, mais ne souhaite pas franchir le pas du végétarisme 😦 j’y travaille !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :