Cher Matt : Robbin Williams

13 Août

L'olive et le samovar

(NB : Pourquoi j’écris à Matt Smith)

Cher Matt,

Je suppose que tu as allumé ta télé ce matin – ou que tu viens de le faire, si tu es aux Etats-Unis – et que tu as entendu la nouvelle. Robbin Williams est décédé. J’ai pris la nouvelle dans la tronche à 7 heures du mat’. Tu sais, quand tu te réveilles un peu vaseux. Ton corps est en marche mais pas encore ton esprit. Et justement, c’est la fée Julia Clochette Roberts qui le dit, dans Hook :

« Tu sais, cet endroit
entre le sommeil et le réveil,
…où tu te souviens d’avoir rêvé ?
C’est là que je t’attendrai. »

C’est là que Robbin Williams me dit au revoir. Enfin, juste un signe de la main, hein, on n’est pas si proche. Mais quand même assez pour avoir le nez qui pique. Assez pour regretter cette connerie, encore une…

View original post 440 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :