Nausée

7 Avr

Non, ceci n’est pas l’annonce de la concrétisation du projet Zozio2. C’est ce que m’inspire la découverte de l’action portée par « 40 millions d’automobilistes« . Et ils osent appeler ça un « un appel à l’apaisement de la classe politique envers les automobilistes » !

Selon la Sécurité routière, les limitations de vitesse, contrôlées depuis dix ans par les radars automatiques, ont participé à la baisse spectaculaire de la mortalité routière, passée de 7 242 tués en 2002 à 3 653 tués en 2012. Un avis que ne partagent pas du tout nombre de spécialistes qui dénoncent l’amalgame et soulignent que l’amélioration des véhicules par exemple, avec les aides électroniques à la conduite, et le comportement plus responsable des usagers ont grandement contribué à cette amélioration. (Le Point)

Dans ce passage, on notera :

  • que les propos attribués à la Sécurité routière sont bien que les limitations de vitesse PARTICIPENT à la baisse de la mortalité, c’est-à-dire n’excluent pas l’impact d’autres facteurs ;
  • que les propos de « spécialistes » (pas identifiés), eux, sont formulés ici de façon à minimiser l’impact des limitations de vitesse, en sous-entendant que cet impact n’est pas démontré, mais sans avancer de justification sur la plus grande importance des autres facteurs cités – ils dénoncent un « amalgame » absent des propos précédents ;
  • qu’un des facteurs d’amélioration de la sécurité routière avancé est « un comportement plus responsable des usagers ». Ben pour moi, avoir un comportement responsable au volant, ça commence par respecter le code de la route, y compris les limitations de vitesse, même quand on ne comprend pas pourquoi tel passage est signalé dangereux.

 

Je connais pas mal de gens dont la vie a été plus ou moins lourdement modifiée suite à une accident de la route. Du copain qui a tué un motard lors d’un dépassement hasardeux à la collègue qui a perdu un enfant sur la route, en passant par plusieurs personnes qui ont eu la chance de ne subir qu’un peu de « tôle froissée », ou des séquelles non handicapantes au quotidien.

Faire un trajet de 40km à 80km/h au lieu de 90, c’est le parcourir en 30 minutes au lieu de 26 minutes 40. En cas d’accident, l’énergie libérée est proportionnelle au carré de la vitesse (E=mc²). Entre un choc à 90km/h (25m/s) ou 80km/h (22m/s), on a déjà un facteur de 1.27 (si vous voulez jouer à faire d’autres calculs, voyez par exemple ce site). Ça peut faire la différence entre le cimetière et l’hôpital.

En lisant « Depuis plusieurs mois l’automobiliste est devenu la cible du Gouvernement qui cherche à le matraquer par des mesures répressives, au nom d’une politique de sécurité routière, visant à réduire le pouvoir rouler de l’automobiliste et accroître les recettes de l’État. », je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. En fait, j’ai plutôt envie de vomir ma rage devant un tel mépris de la vie.

Publicités

3 Réponses to “Nausée”

  1. Peuvent-ils souffrir ? 7 avril 2014 à 21 h 46 min #

    Je trouve qu’il y a de la mauvaise foi des deux côtés.
    Clairement beaucoup d’automobilistes n’ont pas envie d’être pointilleux sur leur vitesse (et je parle pas des chauffards). D’un autre côté les politiques qui nous sortent que la baisse de la mortalité c’est grâce aux radars, c’est vraiment mentir par omission, puisque les autres changements opérés depuis genre 30 ans ont épargné je-ne-sais-combien de vies. Genre quand j’étais petite, on gardait les bébés sur les genoux, ma ceinture de sécurité ne me maintenait pas du tout… et je parle pas de tout le reste.
    Ce serait bien qu’on nous donne les vraies chiffres sur tout ça en fait.

    • Moineau 8 avril 2014 à 11 h 39 min #

      Je suis bien d’accord que la vitesse ne fait pas tout, mais je ne sais pas si on a les moyens de mesurer l’importance relative de chacun des facteurs qui interviennent. Et j’ai le sentiment que les gens qui voient les radars uniquement comme un moyen d’enrichir l’État sont les mêmes qui pensent que « pas besoin de ceinture pour un si court trajet », « juste pour 500m je peux garder mon bébé sur mes genoux » (ça existe encore aujourd’hui !), « mais moi de toute façon je suis prudent », etc… Avoir confiance en soi c’est bien, savoir que le danger vient aussi des autres c’est mieux. Je suis prête à croire que les raisons du gouvernement pour abaisser la vitesse ne sont pas seulement des questions de sécurité, mais de là à tout jeter aux orties, ça m’énerve. Si de vrais journalistes pouvaient se lancer dans une analyse précise de tout ça, ça ferait sûrement du bien à tout le monde, mais je crois qu’on peut toujours attendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :