Consumérisme

30 Jan

J’ai cédé. Comme ça.

Ça faisait des mois, plus d’un an même, que l’idée m’avait traversé l’esprit pour la première fois. Puis les prix m’avaient fait bondir et planquer cette idée au fond d’un tiroir, pour finalement l’oublier. Jusqu’à ce que… M. Moineau me dise, quelques temps avant Noël : « Tu voudrais pas un smartphone ? ». Ce à quoi j’avais répliqué que oui ça me plairait (enfin je supposais), mais que mettre l’équivalent d’un RSA (voireplus) dans un téléphone, c’était quand même abusé. Ce à quoi il m’avait répondu que maintenant, on en trouvait à prix à peu près raisonnable. Et paf. Ça a trotté dans ma tête, trotté encore, et j’ai cédé. Lâche que je suis.

Et je n’ai même pas pris un Fairphone, qui aurait pu me donner meilleure conscience. J’ai préféré viser un modèle avec avis pas trop pourri et trouvable à moins de 150€ (soit le prix du MTT de M. Moineau).

Après filtrage des articles disponibles à la Fnac et sur Amazon, et lecture attentive de plusieurs tests et comparatifs des Numériques, j’ai choisi le Samsung Galaxy Ace 2, dont j’ai passé commande auprès d’Amazon (en même temps que d’une coque de protection, ce serait trop bête de le casser au bout de deux jours).

Premier fail

L’e-mail de confirmation d’expédition m’indique que « la commande n° kuhfozue a bien été expédiée ce jour à l’adresse [de mon ancien nid] ». Aaaaaaaaaaaaargh ! J’avais oublié avoir déménagé depuis ma dernière commande sur le site, je n’ai pas mis mes coordonnées à jour. J’envoie en catastrophe un mail au support pour demander la conduite à tenir (je ne sais pas si la Poste me fera suivre le colis ou le renverra à l’expéditeur, même si mon contrat de réexpédition n’a pas encore expiré : je ne sais pas si ça couvre aussi les colis). Un employé me rappelle, me demande des précisions (non je ne peux pas aller sonner à mon ancien logement pour savoir si le colis arrive là-bas, je suis partie à 200 bornes), puis m’indique qu’il lance une procédure de remboursement, vu que le colis va probablement leur être retourné, et qu’il faudra ensuite que je repasse une nouvelle commande. Bon pas terrible mais après tout, j’avais qu’à faire attention.

Second fail

Mail de confirmation : remboursement de…7,50€. Ah oui, quand j’ai fait mon mail de demande d’aide, j’ai cliqué sur ma dernière commande, qui ne comportait que la coque de protection : parce que je commande tout en un clic, mais après le site décompose selon les fournisseurs, j’avais donc deux n° de commande. Grmmph. Je m’apprête à envoyer un nouveau message à l’assistance, et constate que le statut de l’autre commande est « livrée ». Stress : vais-je devoir payer deux fois mon téléphone ? Nouveau message donc, je précise que la commande iopfouerp, tout comme la kuhfozue, a été mal adressée, et m’étonne qu’elle puisse apparaître « livrée ».

Bon, de vous à moi, je vois bien comment c’est possible :

  • le facteur a remis le colis à quelqu’un qui n’était pas moi, bien que mon nom n’apparaisse plus sur la boîte aux lettres depuis 5 mois
  • ou bien le colis a bien été repéré comme mal aiguillé, mais la personne qui l’a constaté a aussi vu la mention « amazon » sur l’emballage et supposé que le contenu pouvait être intéressant.

Dans le premier cas, je peux encore vaguement espérer que le récipiendaire rapportera le colis en s’apercevant qu’il ne lui est pas adressé, dans le second cas, je peux toujours rêver. Dans les deux cas, bravo la Poste, je vois que je peux vous faire confiance.

Bref, je suis à nouveau contactée par Amazon, qui me dit que vu la gravité de la situation, j’ai droit à une commande de remplacement (sous-entendu, c’est eux qui vont se démerder avec la Poste et/ou leur assureur pour récupérer le téléphone égaré dans mon ancien bled – merci). Soulagement : pas besoin de refaire une commande, donc pas de risque de payer deux fois. J’ai juste à patienter quelques jours de plus, mais ça m’apprendra à être aussi étourdie.

Rebondissement

En début de semaine, je reçois finalement mon nouveau joujou. Du coup, je passe une nouvelle commande de coque ; finalement, j’en choisis une colorée plutôt que la noire sélectionnée initialement. Je fais lentement connaissance avec la bête (difficile d’avoir plus de 5 minutes d’affilée à y consacrer, vu que Zozio est dans une période « grève du sommeil entre 21h et 0h »). Hier matin, la factrice me remets contre signature un petit colis. Tiens, la coque arrive déjà ? je ne l’attendais pas si tôt. J’ouvre l’emballage et découvre un modèle uni noir « ben, c’est pas ce que j’avais commandé ! » (et oui, en quelques jours j’avais déjà complètement oublié que c’était ça que j’avais choisi dans ma commande initiale). Un coup d’œil à l’emballage me confirme qu’il s’agit du premier exemplaire commandé, et qu’il s’est promené au bureau de poste de mon ancien nid avant de se voir apposé une étiquette de réexpédition.

Bizarrement, le petit colis à 7,50€ a bien été réexpédié, mais pas celui à 150€… Me reste plus qu’à signaler à Amazon que j’ai bien reçu le produit qu’ils m’ont remboursé :-s

Bon, et ce smartphone alors ?

Ben c’est une grosse déception.

Oh je ne dis pas qu’il est tout pourri hein, n’exagérons rien. Mais la prise en main n’est pas évidente.

  • La notice se résume à montrer comment insérer la SIM et la batterie et expliquer où se trouvent les différents composants de la bête. En anglais ou en allemand (oui je comprends les deux, mais la flemmarde que je suis préfère sa langue maternelle pour tout ce qui est technique). Rien sur le système d’exploitation, alors que bon c’est eux qui l’ont installé sur la machine, c’est pas comme si je risquais d’en utiliser un autre.
  • J’ai d’abord mis un temps fou à trouver comment désactiver le bip à chaque pression de l’écran (franchement, qu’y a-t-il de plus horripilant que d’entendre un « bip » à chaque lettre d’un message qu’on écrit ???).
  • J’ai créé une alarme pour me réveiller les jours de boulot, et une deuxième ensuite pour ma séance de chorale, mais quand j’ai voulu supprimer celle-ci, je n’ai pas trouvé comment faire.
  • J’espérais pouvoir transférer mon agenda de mon précédent samsung vers celui-ci, mais ce n’est apparemment possible que si j’ai Outlook sur mon ordi (pas question).
  • La touche de son est trop sensible, quand j’ai mis l’appareil dans ma poche il bipait ou vibrait sans raison (parce que quand tu appuies sur la touche, il émet un bip pour te montrer comment est réglé le son, ou un brrr si t’es en vibreur). Je n’ai pas trouvé comment le réduire complètement au silence (ni sonnerie, ni vibreur).
  • Pas de réseau internet par mon opérateur chez moi, mais un autre réseau ouvert (j’espère que ça ne fait pas de différence sur la facture ?). Connexion un peu nase chez moi mais c’est pareil pour la téléphonie donc rien d’étonnant, c’est juste un peu frustrant. Lors d’une tentative d’exploration du net, mon blödphone m’a affiché une page en version miniature, sans aucun bouton de zoom apparent (pour l’intuitivité on repassera). À force de tripoter l’écran, j’ai fini par obtenir trop de zoom, au point de ne plus voir que deux mots de toute la page, et je n’ai pas réussi à revenir à une taille normale.
  • Le pire de tout : ce matin, je décide de tester le lecteur de musique en attendant le bus. Bon démarrage, le son est de bonne qualité, je commence à aimer mon joujou. Et pof ! Dès la deuxième chanson surviennent des coupures. Je sors l’engin de ma poche pour essayer de comprendre ce qui se passe et là… impossible de le déverrouiller !!! L’écran ne répond plus à aucun contact, seules les touches « mécaniques » ont un effet. WTF ??? Je rage, fourre le coupable dans mon sac à dos et décide de finalement prendre ma voiture (dont le lecteur CD, LUI, fonctionne). Arrivée au bureau, je ressors le blödphone de mon sac et devinez quoi ? Il répond au quart de tour ! La batterie affiche toujours 75%. Est-ce le froid qui lui avait fait perdre ses moyens ? Mais bordel je suis en France, pas en Sibérie ! Avec une température positive ce matin… et puis même, que l’écran ait du mal avec le froid, pourquoi pas (je suppose que la température de mes doigts joue), mais pourquoi un bug dans la musique ???

Bref, ce matin j’étais très fâchée après Blödi (oui je donne un nom à la con à mon tél, mais j’en ai marre d’écrit téléphone ou smartphone en entier). Je me suis partiellement réconciliée avec lui en saisissant sans difficulté mes rendez-vous dans l’agenda (et il affiche même un gâteau avec bougies pour l’anniversaire de Zozio), mais il a intérêt à faire des efforts s’il ne veut pas retourner dans son usine. Par exemple, si je finis par comprendre comment installer les fameuses « applis » du type candy crush « connaître en temps réel les perturbations des trains et bus les jours de grève », peut-être que je lui pardonnerai sa mauvaise première impression.

Publicités

2 Réponses to “Consumérisme”

  1. Lorevane 11 février 2014 à 12 h 59 min #

    Heureuse propriétaire du téléphone porteur de la pomme, je me retrouve néanmoins dans tes déboires avec Samsung sur ma tablette Samsung. Android me paraît tellement moins simple et ergonomique!
    Définitivement, je reste dans la secte des pommes où l’utilisation est facile!

    • Moineau 11 février 2014 à 15 h 27 min #

      Comme je suis grande utilisatrice de produits Google, je pensais me simplifier la vie en prenant un tél Android… raté ! Bon enfin j’ai un peu apprivoisé la bête depuis, mais l’absence de mode d’emploi m’agace quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :