Flexitarisme à l’envers

24 Sep

On désigne parfois par « flexitarien » quelqu’un qui mange végétarien chez lui mais consomme de la viande à l’extérieur. En gros, quelqu’un qui essaie d’être végétarien mais n’y arrive pas (oh bah tiens… quelqu’un comme moi ?).

Pour ma part, n’aimant pas faire la cuisine, je suis 100 % dépendante de ce que cuisine M. Moineau à la maison, et de ce que proposent la cantine ou la boulangerie du coin à midi.

Nouveau boulot, nouvelle cantine, et là, surprise de taille : 4 stands spécialisés, dont un végétarien, qui propose systématiquement un mélange céréale/légumineuse, et des légumes en libre service \o/. Pour la paresseuse que je suis, c’est vraiment idéal : plat équilibré sans me prendre la tête, pas de regards bizarres parce que j’aurais dit « non, merci, que des légumes ». Bon y’a juste eu une fois un riz cantonais proposé (avec des dés de jambon, oui oui), et les entrées sont communes à tous les stands donc il faut faire attention (je règle généralement la question en prenant deux desserts, mais j’ai aussi craqué pour une salade de pâtes dont j’ai trié tous les dés de jambon… ça allonge notablement la durée du repas). Globalement je fais désormais 4 déjeuners végétariens par semaine. En comptant 3 repas par jour dont le petit-déj toujours végé, ça me fait plus de 50% de repas végé (oui OK, 11/21 pas de quoi pavoiser… mais je m’auto-encourage comme je peux). Je n’imagine pas par contre la galère pour les végétaliens… car on n’a pas la composition des sauces ni de tous les entrées/desserts. Et la salade de fruits par exemple est visiblement de la conserve, qui pour moi ne fait pas le poids devant la tarte à la framboise ou la mousse au chocolat (ou simplement l’entremets qui est le dessert le moins cher de la carte).

J’ai aussi testé le choix du sandwich à la gare, à l’occasion d’un déplacement… ben le choix était vite fait : le demi-sandwich chèvre-tomates marinées était le seul sans viande. Obligée donc de prendre 2 mini-sandwiches (plus cher qu’un seul de taille normale) ; quant aux végétaliens, passez carrément votre chemin.

Je dois changer de site dans quelques mois et du coup aussi de cantine, j’espère que la future sera aussi bien… ou que d’ici là, mes habitudes seront assez solides pour que je continue sans viande/poisson le midi. En attendant, je prends note des repas proposés qui me plaisent, pour pouvoir les suggérer à la maison.

Publicités

3 Réponses to “Flexitarisme à l’envers”

  1. Peuvent-ils-souffrir 24 septembre 2013 à 20 h 22 min #

    Oui c’est finalement ça le plus pénible pour être végétalien. Ce n’est pas la privation de choses qu’on aimait manger, c’est surtout de toujours devoir chercher quelque chose de comestible quand on n’est pas chez soi…

    Bon c’est bien que tu aies pu trouver des endroits où c’est ok pour les végétariens déjà.

    • Moineau 24 septembre 2013 à 20 h 45 min #

      Oui je me dis que j’ai bien fait de ne pas placer la barre trop haut pour commencer car éliminer oeufs et fromage quand tu manges sur le pouce ça a vraiment l’air d’être le casse-tête…

  2. Miam & Trucs 16 octobre 2013 à 22 h 47 min #

    Les initiatives se multiplient pour proposer des repas aux végéta*iens dans les restaurants, et dans quelques cantines pro c’est bien, mais beaucoup d’efforts restent à faire ! Si ca t’intéresses, je propose sur mon blog chaque semaine des idées de recettes simples et rapides pour apprentis végés pressés 🙂 En tout cas je te souhaite bonne continuation sur le merveilleux chemin du végétarisme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :