Mon enfant a un problème (bis)

11 Juin

Pour continuer sur le thème « mon enfant a deux jours de retard sur celui du voisin, au secours », quelques mots sur un article à propos du végétarisme chez les enfants.

Rappel : je ne suis pas végétarienne, pas du tout mûre pour le devenir, mais intéressée par la démarche et surtout, intéressée par la santé de mon enfant, qui passe entre autres choses par son alimentation. L’excellent article de Sweetie Veggie part d’un reportage diffusé récemment à la télé, mettant en scène une mère désespérée du refus de sa fille de manger de la viande. Elle s’inquiète d’éventuelles carences pouvant résulter de ce « trouble » alimentaire : jusque-là, rien de choquant, une maman qui veut préserver la santé de son enfant. La fillette ne refuse pas les laitages, le poisson, ni les oeufs : pour un parent omnivore comme moi, ça suffit normalement à se rassurer sur la couverture de ses besoins nutritionnels (surtout quand on a entendu vanter le régime crétois, qui comporte peu, voire pas de tout ça). Mais non, voyons ! Ne pas manger de viande, ce n’est pas normal ! C’est la télé qui le dit…

L’omnivore que je suis a des préférences entre certaines viandes, et conçoit donc que certaines personnes aiment le poulet mais pas le boeuf, ou l’inverse… pourquoi les adultes qui entourent cette enfant n’imaginent-ils pas qu’elle n’aime tout simplement aucune viande ? Peut-être que mon expérience de Bretonne n’aimant pas l’alcool (non, « même pas » le cidre, non « même pas » la bière… et je vous zute) me sensibilise au respect des goûts de chacun : comme dit l’autre, tous les mauvais goûts sont dans la nature. Bref, je dérive…

A 4 ou 5 ans, il est peut probable qu’un enfant soit végétarien par idéologie (encore que… quel âge a Louis dans le Grand Chemin ? ouais, un peu plus). Mais quel que soit le motif, pourquoi faire de ce comportement alimentaire un problème, alors qu’il n’entraîne pas de risque pour sa santé (au contraire même : depuis des mois, ma généraliste me répète à chaque visite de Zozio « surtout, à son âge, la viande c’est MAXIMUM  x grammes par jour »). En attendant, faire des repas de l’enfant une bataille est le meilleur moyen d’engendrer plus tard des comportements réellement dangereux, comme l’anorexie mentale (repas = moment désagréable => je ne veux pas manger => on me force => manger me dégoûte, me rend malade). Ou comment créer un problème là où il n’y en a pas, pour rentrer dans le moule de la société…

Publicités

3 Réponses to “Mon enfant a un problème (bis)”

  1. Pastille 12 juin 2013 à 9 h 54 min #

    Pour plus d’infos concernant le végétarisme / végétalisme / véganisme, en particulier l’épineuse question que tu soulèves, n’hésite pas à te rendre sur l’excellent blog d’Antigone XXI –> http://antigonexxi.com/ Elle n’a pas son pareil sur la blogo 😉

  2. Moineau 12 juin 2013 à 13 h 09 min #

    Merci pour le lien !

  3. Tarielle 12 juin 2013 à 14 h 36 min #

    J’suis bien d’accord avec toi!! Je revois mon papa dire « elle n’aime pas la viande » ou « elle ne mange pas de viande » quand 2 fois par semaine, je n’en avait simplement pas envie… Le genre de personne qui ne conçoit pas de manger sans viande. Comme moi, je peux m’en passer de temps en temps, je « n’aime pas la viande »! Les gens et leurs a priori… -_-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :