Pourquoi vouloir accoucher sans péridurale ?

11 Nov

Beaucoup de personnes ne comprennent pas qu’une femme souhaite accoucher sans péridurale : de la grand-mère qui aurait bien aimé que ça existe déjà à son époque, à l’homme qui réduit la question à « mais pourquoi tu veux avoir mal ??? », beaucoup de gens affirment « tu n’en veux pas maintenant, mais tu verras quand tu y seras, tu la demanderas » – merci pour les encouragements.

D’abord, tout le monde ne peut pas avoir une péridurale ; alors mieux vaut se préparer à supporter la douleur autrement et pouvoir finalement choisir l’anesthésie, plutôt que se dire « bah j’aurai la péridurale, j’aurai pas mal » et devoir s’en passer pour telle ou telle raison (ici un article sur les contre-indications). J’ai rencontré une personne à qui c’était arrivé (fièvre au moment de l’accouchement), elle avait TRÈS mal vécu son accouchement.

Ensuite, une péridurale est une anesthésie : même si c’est un acte médical très courant, il n’est jamais anodin. J’ai eu quelques désagréments*, d’autres en ont de pire. Il y a aussi les péridurales « ratées » : latéralisées (le produit ne fait effet que d’un côté), trop fortes (vous ne pouvez plus bouger un orteil), trop brèves (vous êtes « réveillées » juste avant l’expulsion…).

Enfin, il y a le côté que je qualifierai « d’émotionnel » : mettre son bébé au monde, c’est un instant exceptionnel, dont on a envie d’être actrice. Une anesthésie un peu trop forte et on doit attendre que le personnel médical nous dise quoi faire, parce que notre instinct est noyé dans le manque d’information.

J’avais deux exemples proches de femmes qui avaient connu deux accouchements, avec et sans péridurale, et qui avaient un meilleur souvenir de celui sans. Je partais donc d’en l’idée de faire sans, sans toutefois refuser l’éventualité de faire avec.

Au cours de la consultation avec l’anesthésiste (au 8ème mois si ma mémoire est bonne), j’ai exposé au médecin mes réticences, et il m’a répondu point par point :

  • sur la latéralisation : cela vient souvent d’une aiguille qui a légèrement dévié ; il suffit en général de la faire reculer légèrement pour que le produit se diffuse bien des deux côtés (par contre le fait de se tourner pour faire jouer la pesanteur, ça a peu de chances de fonctionner)
  • sur la durée : dans la clinique où j’allais accoucher, on bénéficiait de la péridurale en « auto-gestion » : une fois l’aiguille posée et la première dose envoyée, la parturiente envoie elle-même la dose suivante quand la douleur redevient forte (il y a une sécurité qui empêche d’envoyer deux doses à intervalle trop court)
  • d’après lui, le ralentissement du travail reproché à la péridurale n’est pas prouvé (j’ai lu d’autres sons de cloches à ce sujet mais bon).

Je suis donc sortie rassurée en me disant que si je devais avoir une péridurale, ça pouvait quand même bien se passer.

Le jour J, j’ai demandé la péridurale 4 heures après le déclenchement : trop mal au dos alors que ça ne faisait que commencer, impossible de changer de position (monito, perfusion…). Sincèrement si je n’avais pas pu avoir de péridurale, c’est une césarienne que j’aurais demandée ! Cela ne m’empêche pas d’espérer qu’une prochaine fois, les choses se fassent plus vite et plus naturellement. Et mer** aux gens qui pensent que c’est du masochisme, je fais ce que je veux !

 

*le lendemain, décharges électriques au niveau du point d’injection dès que je bougeais un peu, et en particulier m’asseyais ou me relevais. Je m’imaginais déjà garder cette séquelle toute ma vie, au secours ! La kiné de la maternité m’a expliqué que c’était dû à un hématome qui comprimait le nerf, et que ça passerait en quelques jours – et ce fut le cas, quand je suis sortie le 6ème jour c’était fini, mais j’espère ne pas revivre ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :