9 novembre

9 Nov

Retour sur un texte publié en 2009 sur mon blog « familial » ; on en parle moins cette année, mais pour moi c’est toujours pareil. En italique, les commentaires d’aujourd’hui.

9 novembre 1989, suite à un petit cafouillage d’un bureaucrate (lui, là), les Berlinois se retrouvent massés contre ce mur qui les a meurtris pendant plus de 20 ans, qui continuera même après avoir été ouvert… et ils le font tomber, dans un calme relatif (die friedliche Revolution… la Révolution paisible). Ces jours-ci, et cela se reproduira certainement tous les dix ans, les médias nous ramènent à ce jour-là, nous expliquent toutes les conséquences que cela a eues… toutes, ou presque. Les conséquences politiques, économiques… les conséquences humaines pour une peuple allemand qui mettra des années à vraiment se retrouver. Mais les conséquences humaines pour les forces d’occupation de l’Allemagne, c’est si dérisoire. C’est étrange, cette sensation d’avoir participé à cet événement, alors que j’en étais bien loin – mais ça a tellement changé ma vie…

Ça commence devant les infos télévisées ; les infos, c’est bien un truc qui n’intéresse que les grands, mais là, ça semble intéresser mes parents plus que d’habitude… mais que se passe-t-il ? « Le Mur de Berlin est ouvert ! » Un mur, à Berlin ? je ne sais même pas encore placer cette ville sur la carte… Et puis, on m’explique (mes parents, mes sœurs pour ce qu’elles comprennent de plus que moi, l’instituteur aussi probablement… je ne m’en souviens pas) que quelque chose de très important vient de se produire, qui remet en cause la présence de militaires français en Allemagne. Ah bon, on va rentrer à la maison alors ? Non ? Oui bien sûr, on vient tout juste d’arriver, c’est logique qu’on ne reparte pas aussi vite. Zut, quand même.

Trois années à Bühl et puis « la CRSS* ferme ». Ah, on rentre à la maison cette fois alors ? – ma pensée leitmotiv des trois années qui viennent de s’écouler – « On part à Berlin. » Ah mais non mais je suis pas d’accord moi, je veux rentrer à la maison… Ah ? on me demande pas mon avis ? il est vrai que du haut de mes 10 ans à peine, je ne vois que mon propre intérêt (et encore, rétrospectivement je suis plutôt contente qu’on n’ait pas suivi mon avis, même si ça faisait mal sur le moment), et que j’aurais bien du mal à argumenter mon choix…

Berlin, donc. Comme à Bühl 3 ans plus tôt, j’arrive en ayant décidé que je ne me plairai pas ici, vu que c’est pas chez moi, que ce n’est pas là que sont mes copines… Et puis finalement, les prophéties des grands « tu t’en feras d’autres des amis… » deviennent réalité, et puis Berlin prend des airs de paradis : le KaDeWe et ses vitrines de Noël, le magasin de jouets du « Clou », les excursions du samedi matin au marché polonais, les mercredis au service vétérinaire (imaginez vous un instant, vous avez 10 ans, vous êtes autorisé(e) à assister au consultations véto, et le praticien vous présente aux clients comme son assistant(e) !), les balades en forêt, au bord du Lac de Tegel…

C’est étrange de voir l’Histoire à travers ses répercussions sur ma petite vie insignifiante… étrange de voir de temps en temps les médias remuer à grands coups de projecteurs des souvenirs si personnels et si anodins…

Faut que j’arrête d’être émotive, je pleure devant mon écran…

*je ne me souviens pas de ce que ça signifie, ni même si c’est bien « la » et pas « le » ; SS c’est pour « service de santé », mais le reste m’a échappé depuis longtemps. En y repensant aujourd’hui, je crois que c’était « compagnie de ravitaillement du service de santé ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :